Le Télégramme le 19/02/2019

Publié le 19 février 2019
Nestor, c’est le nom d’une agence de services à la personne qui vient tout juste de transférer ses bureaux de la zone industrielle en plein cœur de Saint-Servan. La PME bretonne possède 250 salariés et douze agences sur l’Ouest de la France.

Le fondateur de cette PME créée en 2004 à Vannes devait être probablement tintinophile. D’où le nom de Nestor, ce valet de chambre du Capitaine Haddock. Un majordome courtois, discret, patient, dévoué à son maître et au look imperturbable. De quoi être servi sur un… plateau.

À Saint-Malo depuis cinq ans

Discrétion et courtoisie sont d’ailleurs un peu les qualités requises pour travailler dans cette petite entreprise qui s’est développée en Bretagne et Pays-de-la-Loire avec quatre agences dans le Morbihan (à Vannes, Lorient Pontivy et Auray ouverte en mars dernier) ; deux dans les Côtes-d’Armor (à Loudéac et Saint-Brieuc) ; une dans le Finistère à Brest ; une en Loire-Atlantique à Nantes et une dernière à Saint-Malo qui a vu le jour en 2014, rue de la Janaie. Il en existe également deux autres aux Herbiers et à Cholet ainsi qu’une dernière à Bordeaux qui fonctionne très bien.

« Dans le cadre de notre développement, on a voulu s’installer en centre-ville. Pour davantage de visibilité et d’exposition », explique Arnaud de la Haye, son dirigeant.

Les locaux doublent de surface


Il y a tout juste une semaine, Nestor en prenant la place d’une agence immobilière, doublait la surface de ses anciens locaux. Un positionnement central avec un surcroît de confort de travail pour ses deux salariés : Lucie Lejeune, responsable du secteur et Eva Courtin, coordinatrice du planning. « Notre secteur d’intervention va de Dinan à Pleine-Fougères au nord et jusqu’à Combourg au sud, précise Lucie Lejeune.

Maintien à domicile pour les personnes dépendantes, garde d’enfants, ménage, jardinage, vitrerie, sérénité vacances… sont quelques-uns de services proposés par Nestor auprès des particuliers et de très petites entreprises. Avec une dernière particularité : l’entretien des sépultures. « Nous embauchons des intervenants en CDI à plein temps et temps partiel. On ne fait pas recours à l’intérim, indique le responsable de Nestor. Nous avons déjà des CV. C’est une bonne chose car on recrute. »

Auxiliaires de vie recherchés


Saint-Malo emploie actuellement 20 salariés soit 15 ETP (équivalent temps plein). « Ce sont des salariés du secteur car on nous demande une grande réactivité. Il y a souvent un degré d’urgence, insiste Arnaud de la Haye. C’est d’ailleurs notre plus-value : nous sommes une PME régionale, ancrée Bretagne. Des conventionnements ont été signés avec des caisses de retraite et mutuelles. Par exemple, les personnes de plus de 80 ans peuvent régler avec les chèques Sortir plus. Il y a très peu d’organismes comme Nestor qui sont conventionnés. Il est vrai qu’on existe depuis quinze ans ».

Forte de cette expérience, l’entreprise veut poursuivre sa politique de développement par le rachat de confrères, l’ouverture de nouvelles agences et la création de nouvelles prestations. Une réflexion est en cours en Loire-Atlantique.

Actuellement, l’agence de Saint-Malo recherche des auxiliaires de vie pour assister les personnes dans les actes essentiels à la vie quotidienne. Pour cela, il faut posséder le diplôme DEAVS (diplôme d’État auxiliaire de vie sociale) ou prouver son expérience dans ce domaine.

Retrouvez l’article en ligne en cliquant ici.
Journalistes du Télégramme